Municipales 2020: A Laon, le RN se casse les dents sur les Gilets Jaunes

En cette période pré-électorale, la course est parfois difficile et souvent semée d’embûches. Nicolas Dragon, tête de liste à Laon soutenu par le Rassemblement National (RN) l’a appris à ses dépens ce jeudi soir.

Aucune récupération politique

Le candidat Rassemblement National s’est cassé les dents ce jeudi 13 février en voulant se joindre à la réunion des Gilets Jaunes de Laon, réunis dans le cadre de l’association Citoy’Aisne.

Le candidat a fait grise mine sitôt entré dans la salle, il a été prié de quitter les lieux. A l’extérieur de la salle, il restera quelques minutes s’expliquant “Je suis comme tout le monde, je voulais juste discuter” mais rien n’y fera, il ne rentrera pas, la réunion étant réservée aux membres de l’association, dont l’un des sujets de la soirée était justement “la liste Gilets Jaunes” à Laon.

Après le départ du candidat RN, Nicolas Dragon, l’un des membres du bureau précise:

“Si c’était l’un des autres candidats, Mr Delhaye ou Fawaz Karimet [NDLR: deux autres têtes de liste aux municipales dont le maire sortant] étaient venus, ils auraient été priés de partir de la même façon.”

Il n’y aura donc aucune récupération possible pour celles et ceux qui voudraient à la fois grossir leurs rangs et, dans le même temps, éliminer la liste “Gilets Jaunes” qui devrait être dévoilée aux alentours du 25 février, peu avant la date limite du 27 février.

diam dolor ante. Praesent nunc non et, in
%d blogueurs aiment cette page :