La Police sur les dents

Alors que la Police Nationale est fortement mobilisée pour ces 21 et 22 septembre, c’est un véritable vent de colère qui se lève chez les policiers. 

Les causes sont nombreuses mais c’est principalement la nouvelle réforme des retraites qui a mis le feu aux poudres, ils dénoncent un “braquage des retraites”.

Comble de l’ironie, les policiers mobilisés depuis 45 semaines contre les Gilets Jaunes, appellent à leur tour à s’unir et se mobiliser “pour défendre nos retraites et notre pouvoir d’achat d’aujourd’hui et de demain”.

Une intersyndicale dans la police, ce n’était pas arrivé depuis 2001

L’intersyndicale au sein de la Police Nationale dénonce au travers de la réforme des retraites:

  • La suppression du statut spécial actif pour tous
  • La fin des bonifications
  • La baisse des pensions
  • La hausse des cotisations
  • L’allongement des carrières

L’intersyndicale appelle à une “Marche nationale de la colère” le 2 octobre à Paris, 12h30, Place de la Bastille.

Dans le même temps, un 52ème suicide a été enregistré chez les policiers, un policier affecté à Maubeuge dans les Hauts-De-France, de quoi renforcer la grogne au sein des forces de l’ordre.

commodo leo. risus. dolor. at elementum sed pulvinar dictum vel, nec facilisis