Gilets Jaunes: Une opération “commando” sur toute la Wallonie

C’est une vaste “action banderoles” qui a couvert l’ensemble du réseau autoroutier de la Wallonie, E411 et E42, lancée par des Gilets Jaunes belges, qui s’est déroulée dans la nuit de ce 28 au 29 avril.

C’est aux alentours de 3 heures du matin que “l’Action banderoles” a commencée avec le pont de Marquain, un véritable “commando” de Gilets Jaunes a déployé de nombreuses banderoles revendicatives afin de sensibiliser les automobilistes.

Cette action, à l’initiative d’un groupe de Gilets Jaunes de Tournai, s’est poursuivie jusqu’à Mons, pendant que d’autres groupes de Gilets Jaunes prenaient le relais dans le reste de la Wallonie. 

Des messages pour alerter l’opinion publique

Action banderoles – “2008: on sauve les banques, 2019: le climat ils s’en balancent”

Avec de l’humour parfois, “On en a gros” peut-on lire sur l’une des banderoles, en référence à la série Kaamelott d’Alexandre Astier.

 

 

Parfois des messages plus émouvants ou plus politiques, des messages à l’encontre des banques, des politiques, de l’inaction face aux enjeux climatiques, et évidemment du ras le bol fiscal. 

“Réveillez vous avant la faim”, “Plus de justice sociale”, “Bombardez pas les migrants mais les causes de migrations #chaos organisé”, “L’horreur est humaine”, “RIC”, autant de slogans faisant échos à ceux de nos compatriotes français.

Une amitié franco-belge retrouvée depuis les Gilets Jaunes

Si les Gilets Jaunes belges sont moins médiatiser chez eux, ils n’en sont pas moins motivés que les Gilets Jaunes français, ils se retrouvent d’ailleurs à Paris ou à Bruxelles pour se soutenir, se (re)découvrir et apprendre les uns des autres. De grands moments d’amitié franco-belge, bien au delà de nos frontières, la fraternité semble retrouvée grâce aux Gilets Jaunes.

Depuis le 17 novembre, sur leurs rond-points jusqu’aux manifestations, en province comme à Paris ou encore Bruxelles, ils nous ont laissé les suivre, partager leur intimité, avec souvent, de grands moments d’émotions.

Sous-médiatisés en Belgique, ils ont décidé de filmer eux-mêmes leur propre action afin qu’elle ne soit dénaturer par les médias:

at Lorem Donec dictum porta. Curabitur Praesent Donec