Elections européennes: La police montre les dents

“29 suicides de policiers et des milliers de blessés dans nos rangs, 240 enquêtes IGPN, des milliers de Gilets jaunes blessés ou mutilés à vie, voilà ce qu’ont produit nos chers politiciens qui viennent aujourd’hui réclamer nos voix pour s’enrichir un peu plus pendant qu’on crève”

Des policiers sur les dents

Dans un bref communiqué, le syndicat France Police – Policiers en colère a exprimé sa position pour le scrutin des élections européennes qui se déroulera le 26 mai prochain.

Si pour le syndicat France Police, il est devenu habituel ne pas mâcher ses mots, les membres de France Police – Policiers en colère ont tenu a mettre les bouchées doubles en cette période électorale.

Le “duel Macron-Le Pen”

Le syndicat dénonce notamment la tournure qu’a pris le scrutin depuis que le Président de la République a lancé son attaque contre le Rassemblement National, faisant de fait, un duel entre les deux principaux partis politiques en tête des sondages, occultant les autres partis et mouvements en lice pour le scrutin.

“Rejouer le match Macron – Le Pen du second tour des dernières présidentielles témoigne de la très mauvaise santé démocratique de notre Nation malgré la présence de 34 listes..”

Le syndicat, qui se veut apolitique, n’hésite pas une seconde pour utiliser le terme “tous pourris” et fustiger l’ensemble de la classe politique,

“La position de notre syndicat est claire : tous pourris ! Et nous assumons pleinement cette position que certains ne manqueront pas de qualifier de populiste..”

Des policiers déçus, écœurés, autant dire que l’après scrutin s’annonce compliqué pour l’Exécutif, embourbé depuis six mois dans la crise des Gilets Jaunes, alors même que les réformes à venir ont réveillé les syndicats qui ne manqueront pas de se mobiliser aux cotés des Gilets Jaunes.

Le syndicat France Police va plus loin, allant même jusqu’à remettre en question l’utilité des députés européens

En 2020, le budget du Parlement européen dépassera les 2 milliards d’euros ! Pour mémoire, un député européen coûte actuellement aux contribuables la modique somme de 2,5 millions d’euros par an !

Quelque soit le résultat des élections européennes, rien ne changera pour le peuple et sa police. Les seuls véritables gagnants seront les élus qui empocheront un joli jackpot grâce à vos aimables bulletins de vote..

“Le vrai visages des partis politiques”

“La crise des Gilets jaunes a montré le vrai visage des partis politiques ; celui de l’instrumentalisation, de la manipulation et de la récupération du travail des forces de l’ordre à des fins politiciennes..

29 suicides de policiers et des milliers de blessés dans nos rangs, 240 enquêtes IGPN, des milliers de Gilets jaunes blessés ou mutilés à vie, voilà ce qu’ont produit nos chers politiciens qui viennent aujourd’hui réclamer nos voix pour s’enrichir un peu plus pendant qu’on crève..

Nous sommes les cocus de l’histoire, les dindons de la farce..”

Le syndicat rappel toutefois qu’il ne donne aucune consigne de vote et que chacun est libre de voter ou non et libre de choisir le bulletin qu’il glissera dans l’urne. 

Et termine son communiqué par une formule assez imagée, que chacun saura comprendre sans ambiguïté.

“Mais ne nous y trompons pas, cette élection est une vaste fumisterie qui ne réglera aucun des maux de la société et de sa police. Qu’ils aillent tous se faire f…..”

id dolor velit, Curabitur risus vulputate, efficitur. mi, in libero.