Après la réforme de l’assurance chômage, celle des retraites, la réforme de l’APL

L’Exécutif poursuit la casse du model social français, après la réforme de l’assurance chômage entrée en vigueur au 1er novembre, la réforme très contestée des retraites, voici la réforme de l’APL, qui, une fois de plus, concernera surtout les plus démunis.

La réforme de l’APL

Le calcul des aides personnalisées au logement va changer à partir du 1er janvier 2020. La CAF cherche à faire des économies. Plus de six millions de personnes en bénéficient parmi lesquels, de nombreux étudiants.

Mercredi 6 novembre, les bénéficiaires de l’aide personnalisée au logement vont recevoir un courrier expliquant la réforme de l’APL. Elle doit s’appliquer dès le 1er janvier. Actuellement, les revenus pris en compte dans le calcul de l’APL sont ceux des deux dernières années. À partir de janvier prochain, ce seront ceux des 12 derniers mois. Autre changement à venir : les droits seront recalculés chaque trimestre, toujours sur la base des revenus perçus au cours de la dernière année.

600 000 personnes privées d’APL et une baisse nette pour 1,2 millions d’allocataires

Si, officiellement, l’objectif du gouvernement c’est que l’allocation corresponde mieux aux revenus en cours du bénéficiaire. La réforme risque surtout d’engendrer une diminution de l’aide pour 1,2 million de personnes et 600 000 personnes n’y auront plus droit. Au total, le gouvernement devrait faire plus d’un milliard d’euros d’économies chaque année avec cette nouvelle réforme et c’est certainement ce qui a le plus motivé l’exécutif dans ce nouveau mode de calcul.

ultricies venenatis odio ut id dolor. justo Praesent dictum accumsan suscipit risus